• Mamzelle Cervelle

D'où vient le terme " UX " ?

Mis à jour : 2 juin 2019

Tout le monde en parle, mais encore trop peu de personnes savent d'où vient le terme UX ! Avant que l'on en fasse des frites McCain ("c'est ceux qui en parlent le moins qui en mangent le plus...", et inversement), back to basics !

Brainy cactus. Par Yannick Oetiker

Effectivement le terme UX a été prononcé, et utilisé professionnellement la première fois par un certain Don Norman. Il s'agit d'un expert en Sciences Cognitives qui a rejoint Apple au début des années 90 pour monter le département de User Experience Architecture.

Grâce à une compréhension de fonctions de base du cerveau (perception, attention, apprentissage, etc... ), Don Norman a permis à des designers de mieux anticiper le modèle mental des utilisateurs dans leur processus de développement.


En effet, l'UX c'est une démarche centrée utilisateur. D'ailleurs, j'ai eu la chance d'aller à une conférence Nielsen Norman à Amsterdam l'an dernier, et sur une des 1ères slide était écrit en gros : "UX without User is NOT UX".

Ce qu'il faut comprendre c'est qu'en UX:

- il y a des utilisateurs qui sont impliqués dans le développement de l'offre, et on fait de la User Research (recherche utilisateur)

- on est capable de travailler pour mieux prendre en compte le modèle mental de cet utilisateur en appliquant les principes issus des neurosciences cognitives et/ou de la psychologie (par la user research et aussi en design)


Ce que l'on peut donc retenir c'est que l'UX est une discipline qui permet, par une démarche scientifique, appuyée par les neurosciences cognitives, de rationaliser (tester, mesurer, décider) les interactions entre un utilisateur et une marque.


Dans la vraie vie, l'UX est un effort d'équipe et toutes les parties prenantes doivent être impliquées. Mais d'après mon expérience, l'expertise UX à proprement parler doit émaner d'une démarche scientifique qui permet de:

- poser les hypothèses à tester, identifier les variables à tester, et choisir le meilleur test possible selon les ressources disponibles (temps, nombre de personnes, etc)

- synthétiser les résultats

- contourner les biais cognitifs qui pèseront chez les utilisateurs, mais aussi chez les parties prenantes (observateurs en user research, designers, etc.. ) tout le long du développement.


Pour comprendre l'apport indispensable des sciences cognitives en UX, un article à venir très vite!


:)mc

0 vue
follow me
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
Mamzelle Cervelle
Experte UX et Neurosciences

© 2018 - Mamzelle Cervelle | Paris, FRANCE

       (... et incollable sur les chocolats)